Piercing
(to read this page in english , click here)

Body Piercing

Je réalise toutes sortes de piercings corporels, allant du simple nombril à l'implant microdermique. Voir la Galerie photos.

Vous trouverez dans le menu à gauche la page des tarifs, qui comprennent la pose, le bijou et le suivi (excepté le stretch de lobe, qui ne comprend pas le bijou).

Il est impossible que vous rameniez votre propre bijou. Je ne suis autorisée à poser que des bijoux en titane G23 ou en bioplastique stérilisés en suivant un protocole strict. De même, en cas de perte de bijou dans les semaines qui suivent le perçage, je ne reperce pas gratuitement: je fais mon travail correctement, à vous d'être vigilant lors des soins et de vos activités quotidiennes.

Pour toutes les questions sur le piercing (contre-indications, risques, soins,... consultez la Foire aux Questions)

implants dahlias

Quelques précisions sur ma méthode de travail:

  • J'ai été formée aux règles d'hygiène et de salubrité médicales par le CRIPS Ile-De-France, lors d'un stage à l'hôpital Tenon (Paris), conformément au décret sur le tatouage et le piercing n° 2008-149 du 19 février 2008. Mon certificat de formation est visible ici.
  • Je ne pose que des bijoux en bioplastique ou titane d'implantation, conformément à la loi française en vigueur. Ce sont les seuls matériaux autorisés en première pose. L'acier chirurgical, l'argent, l'or, peuvent contenir du nickel à plus ou moins forte dose, ce qui entraîne souvent de grosses allergies. Le titane et le bioplast n'en contiennent pas. En plus, le titane et le bioplast permettent de garder le bijou pendant les radios, IRM, scanners,... car ils ne sont pas magnétiques.
  • Je n'utilise que des aiguilles stérilisées au gaz E.O. (oxyde d'éthylène), qui est actuellement la méthode de stérilisation la plus fiable et durable dans le temps (plus durable que la stérilisation par autoclave classe B)
    sterileneedle

  • Toutes pinces utilisées suivent un protocole de stérilisation pointilleux qui comprend une stérilisation à froid, deux brossages manuels, un passage en bac à ultrasons puis en autoclave classe B à cycle prion ou une stérilisation au gaz E.O.
  • J'utilise des gants stériles pour réaliser le piercing.
    gants

Concernant la clientèle:

  • Je me réserve le droit d'accepter ou de refuser les mineurs de moins de 16 ans. Un des tuteurs légaux (parents) remplira une autorisation parentale, tout en fournissant sa carte d'identité et celle du client mineur + photocopie de chaque. Il est rare que j'accepte de percer les mineurs de moins de 16 ans, excepté pour les lobes d'oreille. Si les noms de famille du client mineur et du tuteur légal diffèrent, le livret de famille devra aussi m'être montré avant le piercing.
  • Je perce les parties génitales, cela ne signifie pas que je suis une adepte du sadomasochisme et autres pratiques qui ne relèvent que de la vie privée de chacun. Mon cabinet est un lieu neutre, dédié au piercing et au tatouage uniquement. Aucun comportement déplacé ne sera toléré et je n'accepterai aucune demande associée de près ou de loin aux pratiques sexuelles ou dominatrices.
  • Je suis contre le perçage des oreilles au pistolet à oreilles. Le pistolet n'est pas stérilisable et peut véhiculer des maladies graves. Ainsi, je perce les lobes d'oreilles des enfants de 6 ans et plus, à condition qu'ils aient été "mis en condition" par leurs parents au préalable et que ces derniers veillent à la bonne cicatrisation ensuite. Je ne perce pas les enfants de force: si je sens lors du perçage que le piercing est désiré par les parents mais pas par l'enfant, je ne percerai pas. Si l'enfant pleure et refuse le perçage de la seconde oreille, je ne le forcerai pas non plus. Ainsi, il est important d'expliquer en amont à l'enfant le déroulement du piercing, l'existence de l'aiguille, le fait qu'il ne devra absolument pas bouger et qu'il ne devra pas toucher ses oreilles ensuite. Ce n'est pas un acte anodin: une discussion préalable, une mise en condition, sont indispensables.
    Je ne pose que des petites barres avec boules vissables sur les enfants. Elles sont plus rapides à mettre en place.
    Je ne perce pas les enfants sans anesthésie préalable par une crème à la lidocaïne (EMLA ou générique) à appliquer en grosse couche 2h avant le piercing devant et derrière le lobe d'oreille, sans faire pénétrer. Couvrir avec un film plastique. Je l'enlèverai avant le piercing.

Concernant les implants microdermiques:
  • Les piercings de surface sont voués, pour 95% d'entre eux, au rejet. L'implant microdermique réduit considérablement le phénomène du rejet, mais le risque n'est pas nul à cause des accrochages. 
  • Le retrait des implants peut laisser des cicatrices, allant du simple petit point à des marques plus importantes. C'est imprévisible.
  • Je ne pratique plus les piercings de surface classique en agrafe, car les rejets sont trop nombreux.
  • La plupart du temps, les médecins demandent juste de retirer l'embout dévissable de l'implant pour une opération chirurgicale.
  • Le prix de la pose ne comprend pas le retrait futur. Il faudra payer 15 euros le jour du retrait pour que je l'enlève (car cela nécessite l'utilisation de matériel)
  • Je pratique une réduction de 10 euros par implant à partir de quatre posés lors du même rendez-vous sur le même client. (Exemple: si vous souhaitez quatre implants microdermiques, cela vous coûtera 160 euros au lieu de 200 euros. Pour 5 implants, 200 euros au lieu de 250. Etc...)
  • Afin d'optimiser les chances de cicatrisation et de stabilité du bijou les premiers jours, le port de sutures adhésives en permanence est indispensable. En plus de ces strips, j'applique après la pose du bijou une suture colle chirurgicale. Elle s'en ira d'elle meme en quelques jours mais permettra au bijou de bien adhérer à la peau, en plus de créer une barrière contre les bactéries externes.

Différences entre les piercings (de gauche à droite sur la photo):

  • Un implant microdermique est une petite plaque d'environ 5mm de long sur 2mm de large surmontée d'un embout vissable que l'on peut placer un peu partout sur le corps à condition que la zone ne soit pas trop malléable (sternum, bras, visage,...). La plaque est placée sous la peau à l'aide d'un outil à biopsie (pas plus large qu'une aiguille classique). Seul ressort l'embout, que l'on peut changer au bout de trois à quatre mois, en fonction de la vitesse de cicatrisation. Il est préférable de ne pas se précipiter pour changer l'embout, pour ne pas abîmer les tissus cicatriciels sur l'implant interne s'il n'est pas encore solidement accroché. Il rejette beaucoup moins fréquemment que le piercing de surface classique.

  • Un Skin Diver est une tige d'1mm dont les extrémités se terminent par un plateau d'environ 2mm de diamètre et d'un embout non amovible d'environ 3 à 5 mm, en forme de disque, d'étoile, ou de disque surmonté d'un strass. La barre est insérée dans la peau à l'aide d'un outil à biopsie. Seul l'embout est visible. Le Skin Diver peut être placé relativement partout sur le corps. Il rejette moins fréquemment que le piercing de surface classique mais plus facilement que l'implant microdermique, car contrairement à ce dernier il n'a pas de plaque trouée sous la peau sur laquelle les tissus s'accrochent. Je n'en pose plus car je trouve qu'ils ne tiennent pas assez bien dans le temps.

  • Un piercing de surface est une barre en forme d'agrafe à deux trous de sortie. Les embouts des deux extrémités sont amovibles par vissage. La barre est sous la peau. Seuls les embouts sont apparents. On peut les placer un peu partout sur le content (nuque, dos, ventre, sternum,...) . 95% des piercings de surface sont rejetés par l'organisme à cause des tensions entre les deux trous et laissent de vilaines cicatrices. Je ne les pose que sur la nuque, car l'implant microdermique reste de nos jours la meilleure solution pour éviter les rejets et les cicatrices. J'utilise uniquement la technique du punch & taper pour les poser (perçage des deux extrémités au punch à biopsie puis soulèvement de la peau avec un outil que l'on appelle taper pour y glisser le bijou. Il y a plus de place, moins de tensions, par conséquent moins de risques de rejet).

Voici à quoi ressemble l'implant microdermique une fois l'embout vissable externe retiré
(cliquez sur l'image pour la visionner en plus grand):


Une fois l'embout vissable retiré, l'implant posé correctement ne doit pas dépasser de plus d'1mm la peau du client.

Vidéo de la pose d'un microdermique sur le ventre d'un client, par Laurink. (Vidéo non accélérée)


croixlangue